Manque de place d’accueil pour les jeunes sans-abri

La Région bruxelloise fait de son mieux pour soutenir au mieux les sans-abri. Mais souvent cela ne suffit pas. 

J’ai posé une question écrite sur le nombre de places d’accueil pour les sans-abri à Bruxelles.

Les besoins sont importants, mais ces places viennent tout simplement à manquer pour les sans-abri jeunes ou mineurs. Et ce alors qu’intervenir rapidement en matière de sans-abri permet de beaux résultats. Surtout concernant les jeunes qui ont encore toute leur vie devant eux.

Capacité

  • 7.134 sans-abri ont été recensé dans notre Région en novembre 2022. Dont pas moins de 977 mineurs. Et ce nombre ne fait que croître d’année en année.
  • La capacité d’accueil actuelle s’élève à 5.29 places.
  • Plus de la moitié de ces places sont des hébergements d’urgence (donc pas une solution de long terme).
  • Housing First, un projet de logement durable, ne propose que 276 places.

Publics cibles

Les centres d'accueil s'adressent souvent à des groupes cibles spécifiques.

  • 834 places d'accueil pour les femmes avec ou sans enfants, contre 1.787 pour les hommes seuls
  • Seulement 162 places d’accueil pour les jeunes et les mineurs non accompagnés 
  • Seulement 14 places d’accueil pour les jeunes LGTBQIA+.

Il est utile de définir des groupes cibles. Cela permet également de mieux adapter l'offre aux besoins. L'offre pour certains groupes est cependant encore trop faible.

De grandes différences entre les communes

Certaines communes offrent de nombreuses places d'accueil, d'autres peu ou pas du tout.

Il faut que cela change. Chaque commune doit apporter sa pierre à l'édifice.

La mission de la Région ? Une meilleure coordination et une plus grande solidarité financière et logistique entre les communes bruxelloises.

Bruss’Help est l'organisation adéquate pour assumer cette tâche.

Plus d'infos ?

Lisez ma question et sa réponse ou l’article sur BRUZZ (NL).